La Nature à l’honneur



2019 arrive à grand pas, et afin de terminer 2018 en beauté, Siméon Colin expose actuellement à la Galerie Cyal, avec l’artiste plasticien Xavier Lafitte. Depuis jeudi dernier, les grandes migrations animales de l’un ont pris place aux côtés des arbres majestueux de l’autre.

Animés par la volonté de transmettre leur amour pour le vivant à travers l’œuvre d’art, ces deux artistes se sont réunis autour de la passion du dessin, mais surtout de la Nature, célébrée à cette occasion.

Plus que deux jours avant la fin de l’exposition, courrez-y vite !

Informations pratiques : Exposition La Nature à l’honneur, du 29 novembre au 06 décembre 2018, à la Galerie Cyal (32 rue de l’Arbalète 75005 PARIS)

Cyal Xavier Laffite Expo. Affiche B..jpg



Article écrit par Océane Stalin.

Come back !



Siméon Colin est de retour pour une nouvelle année d’art, d’exposition, d’œuvres et de travail. Et cette Rentrée 2018 commence en beauté.

04 au 30 octobre 2018 : Exposition au Cercle Royal Gaulois de Bruxelles

C’est un honneur pour notre artiste d’exposer ses arbres et ses forêts au Cercle Royal Gaulois à Bruxelles. Prestigieux centre culturel belge, sa création remonte au XIXe siècle. Depuis, il n’a eu de cesse d’organiser manifestations artistiques en tout genre : concerts, expositions et conférences s’y déroulent. « Il n’est étranger à aucune forme de l’Art […] » comme le Cercle le dit à son propos. Siméon Colin s’exprime ainsi en toute liberté au sein de ce lieu conviviale et chaleureux.

Vernissage de l’exposition de Siméon Colin au Cercle royal Gaulois à Bruxelles le 04 octobre

11 au 18 octobre 2018 : Siméon Colin x Yannick Ribeaut

… Ou quand dessins et photographies se rencontrent. D’une part, Siméon Colin, nous présentant ses plus magnifiques et grandioses dessins d’arbres et de forêts. D’autre part, Yannick Ribeaut, avec ses photographies de végétaux congelés et ses tirages en noir et blanc d’inspiration minérale.

Rassemblé autour d’une démarche naturaliste, c’est au cœur de la Galerie Cyal, en partenariat avec Sublipix spécialisé dans l’impression photo par sublimation, que ces deux artistes nous invitent à l’imagination et au rêve.

Vernissage de l’exposition Siméon Colin x Yannick Ribeaut à la Galerie Cyal, en partenariat avec Sublipix, le 11 octobre

25 octobre – 18 octobre 2018 : Le Salon d’Automne de Paris

Association d’artistes à but non lucratif et reconnue d’utilité publique, le Salon d’Automne voit le jour en 1903. Son but ? Permettre le développement des Beaux-Arts dans toutes les manifestations possibles, notamment au sein d’expositions en France et à l’étranger. C’est dans ce cadre historique et prestigieux que Siméon exposera son Flanc de coteau, lors du vernissage le 24 octobre, puis du 25 au 28 octobre 2018.

Salon_d_Automne_Affiche_250x330-7.indd

Affiche officielle du Salon d’Automne de Paris 2018



Article écrit par Océane Stalin.

2018 nous voilà !



L’année 2017 s’achève… Ô combien celle-ci fut riche en art, en dessins, en arbres, en nouvelles expositions et en nouvelles recherches : ETHIEA Gestion, le Salon des Réalités Nouvelles, Art Shopping et le Salon d’Automne de la Société des Beaux-Arts de Boulogne-Billancourt… une belle année s’achève ! Puisse l’année 2018 se poursuivre ainsi.

Siméon Colin, la Galerie Cyal et toute leur équipe vous souhaite un Joyeux Noël et une Bonne Nouvelle Année 2018 !

Et pour toujours plus nous suivre et vous tenir informer des actualités de Siméon Colin, c’est sur ce site, Facebook et Instagram !



Article écrit par Océane Stalin.

En Chant !



Après Siméon Colin, c’est au tour de la Galerie Cyal de reprendre du service ! Du 07 au 10 décembre 2017, avec les artistes Zhang Jun, René Ach, Yves Charnay, Siméon Colin, Dominique Feintrenie, Denis rival et Jean Widmer, dessins, peintures, sculptures et photographies s’entremêlent pour une extraordinaire plongée au cœur des Arts Décoratifs !

Et surtout pour un vernissage en chant le 07 décembre 2017, aux côtés des cantatrices Anna Daniela Sestito et Valentine Kitaine ainsi que la pianiste Harumi Kinoshita ! A jeudi alors !



Article écrit par Océane Stalin.

L’Association René Ach



Siméon Colin, c’est un artiste inspirant mais aussi inspiré. Ainsi, il a admiré les plus grands. Il a admiré les grands impressionnistes et les grands expressionnistes. Il admire aussi les artistes de son temps, d’aujourd’hui et ceux qu’il a connu intimement. Il était donc évident qu’il intègre l’Association René Ach.

Qui est René Ach ? Après des études secondaires au Lycée Voltaire à Paris, il intègre l’Ecole Nationale des Arts et Métiers en 1959 et s’oriente vers le design industriel, nouvelle discipline à l’époque. Aux côtés de Roger Tallon, il va même jusqu’à l’introduire et l’enseigner à l’ENSAD. En parallèle, à partir de 1980, au sein d’un atelier dans le bâtiment Les Frigos (site de création et de production artistique dans le 13e arrondissement de Paris), il se consacre à la sculpture. Car la sculpture, il l’aime. Ainsi, non seulement il est admiré lors des portes ouvertes du bâtiment Les Frigos, mais en plus il participe à de nombreux salons et expositions. Pour n’en citer que trois : le festival Les Allumés en 1990 à Nantes, l’exposition à la Galerie Trétiakof avec le groupe Figuration Critique en 1991 à Moscou (Russie), et l’exposition à la Fondation Santillana également avec le groupe Figuration Critique en 1991 à Santander (Espagne). René Ach, c’est aussi un travailleur : il a en effet réalisé de nombreuses commandes telles que L’Horloge monumentale pour la COPRIM en 1998 à Issy-les-Moulineaux, ou encore Démocratie (sculpture de 3,3 mètre) pour la série télévisée France 5 en 1999.

Qui est René Ach ? Né en 1940 en Haute-Marne et mort en 2006, c’est un sculpteur aux sculptures étonnantes et surprenantes. Faites de fils de fer et de tôles assemblés par soudure, ces œuvres sont des structures et des mécanismes plus que modernes, qui pose une seule et même question : « Comment ça marche la mécanique, le monde … ? » Voilà la question. René Ach nous répond : « Rêve de fluidité et de clarté dans un monde aux mécanismes opaques, souvent grinçants… ». Mais, ce n’est pas tout : René Ach transforme le rôle de spectateur en celui d’acteur. Car oui, c’est ce dernier qui active la sculpture, qui lui donne vie, à l’aide d’une petite manivelle. Ainsi, la sculpture et encore plus l’art deviennent des terrains de jeux, où l’artiste et le spectateur semblent dès lors partenaires de vie.

Site Internet de René Ach



Article écrit par Océane Stalin. 

ENSAD, anciens professeurs & Co.



Siméon Colin est le fondateur de la Galerie Cyal. Espace de créations, d’expositions et de rencontres, celle-ci est aussi une association d’artistes, tous anciens professeurs de l’ENSAD : Yves Charnay, Denis Rival et Jean Widmer ont donc également contribué au développement de cette galerie. Et voici les portraits de ces derniers !

Diplômé en 1965 de l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Saint-Etienne, Yves Charnay intègre l’année suivante l’ENSAD. Mais, sa carrière débute dès 1966 où il réalise l’illustration du Mariage du Ciel et de l’Enfer de William Blake, pour le club des bibliophiles « Les impénitents ». Aujourd’hui, outre le grand nombre d’expositions qu’il réalise, il est également président honoraire de l’Association Européenne de la Couleur (AEC), et professeur honoraire à l’ENSAD, à l’Ecole Normale de Shanghai et à l’Université Industrielle du Zhejiang en Chine. Son motif de prédilection ? La couleur ! C’est sans doute le gris des fumées des industries de Saint-Chamond (son lieu de naissance) ou encore le noir du charbon des mines de Saint-Etienne qui l’ont inspiré.

Denis Rival est un artiste. Elève de Jean Bertholle de 1960 à 1968, il fut ensuite professeur à l’ENSAD de 1978 à 2000. Mais dès 1959, il entame sa carrière au cœur du Salon de la Jeune Peinture. S’en suit alors une série d’expositions, allant de Paris (exposition personnelle à la Galerie « Echelle 30 » en 1968) à Genève (Exposition « JAZZ » à la Galerie D. Besseiche en 2005), en passant par les Etats-Unis (Exposition « Venise » à Atlanta en 1990). La particularité de Denis Rival n’est autre que le plaisir de peindre, face à un monde où les nouvelles technologies prennent le pas sur la peinture dans l’Art.



Article écrit par Océane Stalin. 

La Galerie Cyal



Siméon Colin, ce n’est pas seulement un artiste, c’est aussi un atelier et surtout une galerie d’art. Et oui, il est l’heureux propriétaire et directeur de la Galerie Cyal.

Crée sous l’impulsion d’anciens professeurs de l’ENSAD, la Galerie Cyal a vu le jour en 2014, au cœur du Quartier latin de Paris (32 Rue de l’Arbalète 75005 Paris). Espace de créations (il s’agit en effet de l’atelier de notre artiste Siméon Colin) et d’expositions, mais aussi d’accueil, de rencontres, d’échanges, de promotions et de ventes, ce lieu associatif (loi 1901) vous propose de multiples expressions artistiques à travers différents artistes : les arts plastiques s’entremêlent alors à la poésie, la musique, l’architecture, au graphisme ou encore au théâtre.

Par sa vocation universelle et par ses potentialités infinies, le dessin est depuis le départ au cœur des activités de la Galerie Cyal. C’est pourquoi l’identité même de ce lieu d’exception réside dans le dessin. Nous devons notamment cela à Siméon Colin lui-même, et à son amour pour le dessin, tantôt au crayon, tantôt au fusain, tantôt à l’encre, sur petits, moyens et grands formats.

Ci-dessous un petit aperçu de la Galerie Cyal.

capture-decran-2016-11-08-a-17-34-28
De gauche à droite, de haut en bas : La Galerie Cyal vue de l’intérieur (photo n°1) ; Le logo de la Galerie Cyal (photo n°2) ; La Galerie Cyal vue de l’extérieur (photo n°3)

Ci-dessous un aperçu des évènements organisés par la Galerie Cyal en 2016.

capture-decran-2016-11-08-a-17-22-39
De gauche à droite, de haut en bas : Vernissage collectif de Yves Charnay, Siméon Colin et Jean Widmer (photo n°1) et « Soirée Chant » avec la cantatrice Anna-Daniela Sestito (photo n°2) ; Vernissage de l’Atelier de Dessin des Anciens Élèves de l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (photo n°3) ; « Soirée Poème » avec lecture des poèmes d’Annie Edinger, par Llora Edinger (photo n°4)


Article écrit par Océane Stalin.