Au commencement…



  • « Au commencement était le verbe… »(Prologue de l’Evangile selon Saint-Jean).
  • « Au commencement était la parole… » (Prologue de l’Evangile selon Saint-Jean).
  • « Au commencement était le dessin… » (Siméon Colin).

Un artiste n’est ni muet ni illuminé. C’est avant tout un travailleur. Ainsi, à toute œuvre précède un travail préparatoire. A toute œuvre précèdent des croquis. De fait, emmener un chevalet, une toile ainsi que son fusain ou son encre de Chine pour dessiner un cèdre ou une forêt du Brésil n’est pas des plus facile. Surtout quand le bruit des insectes bourdonnant et butinant, des oiseaux volant et piaillant, des voitures freinant et accélérant, des couleurs criardes et aveuglantes de la ville, composent l’environnement. Ainsi, comme tout artiste, Siméon Colin réalise des croquis de ses arbres, qu’il aime tant dessiner. Ce n’est qu’ensuite qu’il les reprend à son atelier, pour en faire des œuvres majestueuses.

Et pouvoir accéder à ses croquis (mais aussi au matériel de l’artiste), entrer dans l’univers et même l’intimité d’un artiste est sans doute l’un des aspects les plus intéressants de l’Art… Car, n’est-ce pas le travail préparatoire à l’œuvre qui détermine et explique l’œuvre elle-même ?



Article écrit par Océane Stalin. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s