Siméon Colin, ou l’artiste qui murmurait à l’oreille des arbres…



En ce début de période automnale, rien de tel que d’aller se promener, afin d’apprécier les derniers beaux jours de la saison. Rien de tel que d’aller se balader au coeur d’un parc ou d’une forêt, avant l’arrivée de l’hiver froid et terne. Siméon Colin a toujours aimé se promener et surtout admirer ce qui l’entourait.

Vous l’aurez compris : le sujet de prédilection de cet artiste n’est autre que la Nature, et plus particulièrement les arbres. Cèdres, chênes, pins parasols, arbres fruitiers, tous ont un intérêt certain pour lui. Avec son crayon, son fusain ou son encre, sur petits, moyens et grands formats, Siméon Colin donne naissance à des formes végétales, tantôt apaisantes, tantôt effrayantes, mais surtout fantastiques. Ainsi, le monde végétal semble se transformer en motif animal.

C’est pourquoi la Mairie du 5e arrondissement de Paris (Salle René Capitant, 21 Place du Panthéon 75005 Paris) a décidé de mettre à l’honneur cet artiste en cette saison, notamment à travers l’exposition Mes Arbres préférés, Siméon Colin. 80 portraits d’arbres et de forêts environ, réalisés au cours de ces trois dernières années, seront donc à découvrir du 3 au 19 novembre 2016.



Mais, ce n’est pas tout ! Siméon Colin a bien d’autres sujets fétiches, et notamment le nu. Pourquoi me direz-vous ? Et bien, ne s’agit-il pas de l’un des motifs artistiques les plus difficiles à dessiner, et par conséquent l’un des plus intéressants ? N’est-il pas ainsi l’un des sujets majeurs de l’Histoire de l’Art ?

Siméon Colin l’a bien compris, tout comme la Galerie Cyal. Ainsi, celle-ci a décidé de mettre à l’honneur, à travers l’exposition 20 années d’enseignement à l’ENSAD : 12 dessins choisis par Siméon Colin, une série de nus de l’artiste, mais aussi une douzaine de nus réalisés par ses anciens élèves. En effet, chaque année durant sa carrière de professeur à l’ENSAD, ce dernier avait pour coutume d’acheter son dessin préféré parmi ceux de ses élèves. Surprenant, n’est-ce pas ? Alors, venez les découvrir du 3 au 19 novembre 2016, à la Galerie Cyal (32 Rue de l’Arbalète 75005 PARIS).



Article écrit par Océane Stalin.  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s